La Presse en parle / «Cordiste», ce métier méconnu à très haut risque

  • webm@ster
  • 0 Views
  • 0 Comment
  • No tags

Deux sociétés viennent d’être condamnées à payer 100.000 euros d’amende chacune pour «homicide» et «blessures involontaires», sept ans après le décès de deux cordistes. Le Figaro met en lumière ce métier aux multiples lacunes de sécurité.

Un ou plusieurs faits divers tragiques permettent parfois de révéler les travers d’une profession tout entière. Cristal Union et Carrard Services viennent d’être condamnés par le tribunal correctionnel de Reims à 100.000 euros d’amende chacune pour «homicide» et «blessures involontaires», sept ans après le décès de deux cordistes ensevelis dans un silo à sucre à Bazancourt (Marne), a-t-on appris auprès de l’avocat d’une des familles des victimes. La société de nettoyage Carrard Services et la coopérative Cristal Union ont aussi été condamnées à publier le jugement dans le quotidien Les Échos et l’hebdomadaire Le Moniteur ainsi qu’au siège de chaque société, a indiqué à l’AFP Maître Sébastien Busy. Le tribunal a également ordonné le placement sous surveillance judiciaire pendant deux ans des deux entreprises.

LIRE L’ARTICLE
Share
LATEST WORK