Actus / L’ÉCOLABEL EUROPÉEN DES ENTREPRISES DE PROPRETÉ

  • webm@ster
  • 0 Views
  • 0 Comment
  • No tags

L’Écolabel Européen, institué en 1992, permet d’identifier les produits et les services les plus performants sur le plan environnemental. Cette certification est une réponse concrète et positive aux enjeux de développement durable. Les services de propreté seront le 2ème secteur de services à pouvoir bénéficier de l’Écolabel Européen. La Fédération des Entreprises de Propreté a contribué à définir le périmètre et le référentiel de certification auprès de la Commission Européenne.

Le périmètre de l’Écolabel Européen appliqué aux services de propreté

C’est l’entreprise de propreté qui est certifiée, c’est-à-dire les prestations de propreté professionnelles « routinières » à l’intérieur des bâtiments. Néanmoins, une entreprise pourra certifier une partie seulement de son activité sous réserve d’une comptabilité séparée.

7 Critères obligatoires et 12 critères optionnels pour obtenir l’Écolabel Européen

Les 7 critères obligatoires

Toutes les entreprises de propreté qui demanderont la certification Écolabel Européen devront répondre positivement aux critères suivants :

  • 1- Utilisation de produits d’entretien ayant un faible impact sur l’environnement avec 50% de produits écolabellisés ou équivalents
  • 2- Dosage systématique des produits d’entretien
  • 3- Recours à 50% de tissus microfibres
  • 4- Formation du personnel à la bonne utilisation des produits, aux économies d’énergie et d’eau, et à la santé et sécurité au travail
  • 5- Mise en oeuvre d’une base d’un système de management environnemental
  • 6- Gestion des déchets de l’entreprise de propreté
  • 7- Action de communication sur l’ÉcoLabel
Les critères optionnels

En fonction du degré d’implication pour chaque critère, les entreprises se verront attribuer une notation pouvant aller jusqu’à 42 points au maximum et 12 points au minimum.

Par exemple, sur le critère optionnel numéro 1, si l’entreprise utilise au moins 65% de produits de nettoyage écolabellisés ou équivalents, il lui sera attribué de 1 à 3 points supplémentaires.

La procédure de certification à l’Écolabel Européen

L’organisme certificateur sera l’AFNOR. Le processus de certification donnera lieu à l’étude du dossier soumis, à un audit « in situ » de l’entreprise de propreté et d’un échantillon représentatif de ses clients.

Le certificat sera attribué pour 5 ans et soumis à des contrôles réguliers.

Calendrier de mise en oeuvre

Les modalités de la certification Écolabel Européen, par l’AFNOR, devraient être officialisées courant mars 2018. En mai, un tutoriel et un manuel utilisateur seront mis à disposition des entreprises. Dès septembre, les premiers dossiers pourront être déposés et donneront lieu aux premières certifications en fin d’année.

L’Écolabel Européen, un outil officiel pour valoriser l’engagement développement durable des entreprises de propreté

L’Écolabel Européen est le seul label écologique officiel européen utilisable dans tous les pays membres de l’Union Européenne. La grande majorité des entreprises de propreté répondent aux appels d’offres auprès des pouvoirs publics qui ont désormais une obligation de privilégier les services éco-responsables. L’obtention de l’Écolabel Européen facilitera leur argumentation en matière de développement durable et pourra faire la différence pour l’attribution d’un marché public.

Share