Nous contacter
01 46 77 67 00

Catégorie : Accueil Public

Message du Président du MEDEF Paris aux adhérents

Une analyse fine de la situation et un message d’espoir porté par Le Président du Medef Paris, Charles Znaty qui rend hommage aux « indispensables » de l’économie dont les entreprises de propreté :


Chers adhérents,

Soins intensifs.

Tandis que l’économie mondiale ne cesse de ralentir, le contraste entre les entreprises en surchauffe et celles à l’arrêt s’accentue. Au niveau macro, c’est le pays qui inexorablement s’appauvrit. Entreprises et salariés s’en inquiètent.

À la manœuvre les producteurs et distributeurs alimentaire, les fournisseurs de matériel de santé, industries textiles et cosmétiques qui convertissent leurs moyens de production, la logistique et le transport, la propreté, la collecte des déchets… héroïques.

Pour les télétravailleurs, jamais la porosité entre vie personnelle et vie professionnelle n’a été aussi grande. On découvre ses collègues. Enfants, voisins, animaux et connexion instable sont de la partie. Dialogue, solidarité, écoute prennent un nouveau sens pour beaucoup d’entre eux. On ne pourra pas revenir en arrière. Les pratiques managériales s’en trouveront pour toujours transformées.

Pour les autres, les voyants sont au rouge. Les mesures de chômage partiel ont entraîné des abus comme des comportements responsables et solidaires : cela alimente la chronique. Mais pour l’immense majorité, la fatalité du blocage s’est imposée. 2,2 millions de salariés, 220K entreprises, pour un montant de 5 Md€ sur 6 mois. De toutes parts s’élèvent des voix pour s’inquiéter de la manière dont l’administration instruira les demandes de chômage partiel. Le MEDEF Paris est mobilisé sur le sujet. Les cas litigieux devront nous remonter, seule façon pour l’association d’engager des actions en faveur de ses adhérents. Ne perdons pas de vue cependant, que de telles mesures ne résoudront pas les problèmes de fond : les pertes constatées lorsque l’activité est à l’arrêt ne se rattraperont jamais.

Le dialogue social bat son plein. Les exemples de solidarité employeurs /employés nous parviennent chaque jour. Cela sera d’autant plus nécessaire pour envisager les modalités d’un retour sur les lieux de travail. Le confinement ad lib n’est pas une option. Il faudra s’équiper du matériel adéquat pour se protéger. Assurer un nettoyage efficace des postes de travail. S’assurer du respect des gestes barrières. La distanciation sociale a un bel avenir devant elle.

Sentiments dévoués

Charles Znaty


Les salariés de la propreté à l’honneur sur France 2

Lors du 20h du Journal du lundi 30 mars 2020, les salariés de la propreté sont mis à l’honneur. Maillons essentiels pour désinfecter les lieux de vie et de travail, les agents de propreté font face au risque de pandémie.

A voir et revoir ce reportage touchant d’ un agent de propreté assurant sa mission d’utilité publique en plein covid-19.

Découvrez le reportage en cliquant sur la vidéo ci-dessous.

France 2 – Journal du 20h du Lundi 30 mars 2020

Lettre de Madame la Ministre du Travail Muriel Pénicaud

La FEP Ile-de-France salue la position de Muriel Pénicaud concernant la nécessité de maintenir les activités des entreprises de propreté. Le Président Emmanuel Macron confirme l’importance du secteur de la propreté dans son discours du 26 mars 2020 à Mulhouse.

Cliquez sur l’image pour lire la lettre de la Ministre dans son intégralité.

Enquête sur les dynamiques RSE au sein des entreprises de propreté

Après plus d’une dizaine d’années à promouvoir et à accompagner les entreprises de propreté dans leurs démarches et leurs initiatives RSE, la branche a commandé une étude pour mesurer le chemin parcouru, évaluer les mesures mises en oeuvre et permettre aux entreprises de se situer en matière de RSE.

“les objectifs de cette étude sont d’identifier les enjeux et leviers à activer pour continuer de mobiliser et accompagner les progrès des entreprises. Elle s’adresse aussi aux dirigeants des entreprises de propreté pour leur donner de l’inspiration pour la mise en place ou l’évolution de leur stratégie RSE.”

Introduction

L’étude est construite autours de 4 axes majeurs

  1. Modalité et méthodologie de l’enquête
  2. Les enjeux du secteur
  3. La maturité des entreprises de propreté au regard de la RSE : freins et leviers
  4. Les besoins et les attentes des entreprises

L’étude a été présentée pour la 1ère fois lors du salon EUROPROPRE d’avril 2019.

Comment bien acheter sa prestation de propreté ?

Une plateforme web dédiée pour accompagner les acheteurs !

De quoi ai-je besoin en matière de fréquence, de services, … ? Comment sélectionner les prestataires pour m’assurer d’une prestation de qualité en adéquation avec mes attentes ? Comment suivre et évaluer la prestation tout au long du contrat ?

Autant d’interrogations auxquelles sont confrontés les donneurs et leurs acheteurs. La Branche de la Propreté propose désormais une plateforme gratuite et technique à destination des donneurs d’ordres afin de les assister dans le processus d’achat des prestations de propreté.

Pourquoi est-il important de bien acheter la propreté ?

Prestations de service trop souvent déconsidérées et maintenues dans l’ombre. Pour une entreprise, un service public des locaux propres contribuent à leur image, au bien-être de leurs collaborateurs et de leurs clients.

  • 84% des Français estiment que la propreté est le 1er critère indispensable sur le lieu de travail
  • 90% des Français jugent que l’absence de propreté nuit à l’image de marque d’une entreprise

Le site web www.achat-proprete.com propose une méthodologie en 3 étapes pour acheter efficacement la propreté

  1. Préparer sa consultation : tous les éléments qui doivent être recensés pour élaborer un cahier des charges en adéquation avec vos attentes et les contraintes inhérentes avec les prestations de propreté ;
  2. Faire le bon choix : Construire une grille d’analyse pour choisir le prestataire  sur les bons critères ;
  3. Suivre et évaluer : mettre en œuvre un processus de suivi et de contrôle adéquat et utile pour faire progresser la relation entre le donneur d’ordres et l’entreprise de propreté